Les Loups-Garous RPG

Adaptation forum du jeu des Loups-Garous de Thiercelieux.
 
Accueil  FAQ  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  
Partie 108 :
Les inscriptions sont en cours !
Le Maitre du jeu est :
à déterminer

Partagez
 

 [Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres

Aller en bas 
AuteurMessage
Raksha
Ancien du village
Raksha

Masculin
Âge : 25
Date de naissance : 18/12/1993
Sagittaire Date d'inscription : 30/04/2013

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Empty
MessageSujet: [Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres   [Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres EmptyLun 2 Nov 2015 - 1:52

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Dark-Souls-3

Le sol tremble, la terre gronde. Vous entendez hurler des dizaines de géants, brûlés, agonisant. Manus et le Chaos ont dû disparaître en même temps que la moitié de la forteresse. Mais peu importe : l'objectif de la troupe, depuis le départ, c'était de continuer à perdurer l'Âge du Feu, se sacrifier dans le Feu Primaire pour raviver la flamme.
Et s'ils échouent ? Qu'arrivera-t-il ? Aldia avait prévenu : que désirez-vous ? Nul ne sait réellement ce que réserve l'Âge des Ténèbres, qui, pourtant, a précédé tout Âge du Feu.

Fatigués comme vous êtes, meurtris, agonisants, vous retournerez, peu importe vos actions, à la terre. Après tout, tout n'est que poussière.

Mais pour le moment, les quatre chevaliers survivants courent, sans se retourner, dans les dédales et les tréfonds de la forteresse. Plus ils s'enfoncaient, plus il commençait à manquer de lumière, et il n'était pas question d'allumer la moindre torche. Les hybrides draconiques devaient être à la recherche du moindre survivant dans la forteresse. En s'enfonçant, le cri de Sinh se faisait de plus en plus faible jusqu'à ce que la rage du dragon soit inaudible.
Il était question maintenant de descendre un escalier qui semblait interminable, qui s'enfonçait encore et encore et toujours plus profonds.

Finalement apparait une passerelle en face des survivants. Siegmeyer de Catarina s'avance le premier, suivit de près par Lautrec, Gavlan et enfin le dernier chevalier. Cette passerelle était très fine, comme le haut d'une muraille, un très fin chemin de ronde. Et tout autour d'eux, c'était le noir total. Personne ne pensait, tout le monde avançait sans poser de questions. Ils étaient sûr qu'ils allaient dans la bonne direction, et puis quand bien même, faire demi-tour serait du pur suicide.

Au loin, le groupe semblait enfin, après tant d'épreuve, apercevoir le Feu Primal, dans son grand bassin. La gigantesque flamme semblait à peine tiède, fade, s'éteindre petit à petit. Le seul et l'unique moyen, était qu'un élu, parmi vous, se sacrifie pour raviver la flamme souffrante.
Pourtant, devant vous, une plate-forme vous séparait du chemin final vers le feu. Et au milieu de cette plate-forme, il y avait un chevalier, qui semblait attendre là, patiemment.

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Art-%D0%BA%D1%80%D0%B0%D1%81%D0%B8%D0%B2%D1%8B%D0%B5-%D0%BA%D0%B0%D1%80%D1%82%D0%B8%D0%BD%D0%BA%D0%B8-Artorias-The-Abysswalker-DS-%D0%BF%D0%B5%D1%80%D1%81%D0%BE%D0%BD%D0%B0%D0%B6%D0%B8-1110333

Inutile de faire les présentations, le chevalier était Artorias le Marche-Abysse, le dernier des quatre chevaliers légendaires, et ancien ami de Gough, Ciaran et Ornstein. C'était le seul être à être parti en croisade contre les Abysses, contre Manus, à Oolacile 500 ans auparavant. Il semblait... Bizarre. Il avait un bras ballant, et tenait une énorme épée dans la main droite. Il était pourtant gaucher. Et pire, il semblait... dégouliner de corruption. La légende serait-elle fausse ? C'en était certain : il n'avait pas vaincu Manus, puisque ce dernier était présent depuis le départ, et avait même infiltré le groupe. Il avait plutôt été corrompu par ce dernier... Et il vous barrait la route. Quelle triste fin pour le meilleur chevalier du monde. Mais personne n'était de taille à le vaincre.


C'est Siegmeyer qui tomba le premier. L'homme à l'armure ressemblant vaguement à un onion tomba au combat, après trois semaines d'intenses périples. Malgré les techniques de combat de Catarina, il était impossible de vaincre Artorias. Même si son bras gauche était cassé. Même si ce n'était peut-être plus qu'une simple Carcasse. C'était à Siegmeyer de mourir au combat, pour se relever peut-être plus tard en Carcasse lui-même, douce ironie du sort.

Lautrec, armé de deux lames, dans son armure dorée, vit son camarade se faire transpercer d'un violent coup d'estoc d'Artorias, et transperça son armure pourtant réputée. Artorias jeta enfin le corps de Siegmeyer dans la noirceur abyssale. Le chevalier Lautrec, pour peut-être la première fois de sa vie, semblait avoir peu de combattre. Toute une vie de vengeance contre les gardiennes de la flamme, toute une vie de meurtre et de trahison, il semblait invincible, et pourtant. Pourtant, en ce moment-là, alors même que les derniers espoirs semblaient s'envoler, il avait peur de la mort. C'est un sentiment humain qui se dégage, ineffable, soudain, trahissant son comportement d'infaillible adversaire. Il commença à tenter maladroitement d'esquiver, n'arrivait plus à manier ses deux lames, si bien qu'il en perdît une lors d'une mauvaise manœuvre. Il reculait, reculait... Artorias sauta soudain sur lui, et enchaîna plusieurs violents saltos en frappant par terre avec sa lame, et toucha Lautrec sur l'épaule. Il hurla de douleur, trébucha, et tomba dans le vide.

C'est alors qu'apparût Alvina. Chat parlant, ancien ami d'Artorias. Elle suivait la scène de loin. Elle criait sur Artorias, tentant de le raisonner, de le ramener à la raison. En fait, elle ne voulait pas d'un Âge des Ténèbres, parce que même pour elle, c'était l'inconnue. Mais Artorias n'était depuis bien longtemps plus maître de sa personne.

Le dernier chevalier lâcha ses armes, et courût de tout son être et de ses forces restantes en direction du Feu Primaire. Quitte à mourir, autant mourir victorieux. Il roula en passant à côté d'Artorias, esquivant le mortel coup d'épée horizontal. Il courrait, courrait... Il se rapprochait du Feu. Il ne réfléchissait plus, tout ce qui lui importait, c'était de sauter dans cette flamme.
Il n'était plus qu'à quelques mètres du Feu. Puisant dans ses dernières ressources, il sauta dans le feu... Qui venait de s'éteindre. Le Feu Primal est éteint. Le chevalier échoua si près du but... Il n'eût pas le temps de comprendre si ça avait marché ou pas, qu'Artorias l'éventra, envoyant ses organes vitaux asperger le calice de feu le Feu.


C'est ainsi que le groupe termina son périple, dans leur propre sang, ou était-ce celui de leurs camarades ?
Il ne semble rester en Drangleic que le feu, le sang et la mort. Le soleil saigne, des choses surgissent... Et les humains, créatures des ténèbres, vont pouvoir se manifester. Après tout... C'est eux, qui disposent de l'Âme Sombre.
Le Cycle continue. L'ascension mystérieuse de l'Âge des Ténèbres.

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres 02-HpBpWJ2

~ Fin ~



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Décompte finale des votes :

Diogène : 4 (Pokepsy, Amy, Ely)

N'ont pas votés : Diogène, Ammyliane, Il'.
N'a pas participé : Il'



[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres 2283627-sig
Diogène, incarnant Siegmeyer de Catarina, Simple Villageois, est décédé.

Pokepsy dispose du capitanat, engrangeant la majorité avec Ely, contre Il', Ammyliane et Amy.

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Img0027
Ammyliane, incarnant le Chevalier Lautrec, Simple Villageois, est décédée.

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Latest?cb=20121226050716
Amy, incarnant Alvina, Simple Villageoise, est décédée.

[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres Gavlan
Il', incarnant Gavlan, Simple Villageois, est décédé.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Victoire du camps Loup-Garou avec Ely et Pokepsy.

_________________
« Et comment savez-vous que vous êtes fou ?
- Commençons, dit le chat, par le commencement. Les chiens ne sont pas fous. Vous l'admettez ?
- Apparemment, répondit Alice.
- Eh bien alors, poursuit le chat, vous remarquerez que les chiens grondent lorsqu'ils sont en colère, et remuent la queue quand
ils sont contents. Or moi, je gronde quand je suis content et je remue la queue quand je suis en colère. Donc je suis fou.
- J'appelle cela ronronner, et non pas gronder, objecta Alice.
- Appellez cela comme il vous plaira, dit le chat [...]. »


Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Nuit VIII] L'Âge des Ténèbres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Le Messager des Ténèbres: Prologue.
» Gobelins de la nuit et squigs (troupeaux et chevaucheurs)
» [HENTAÏ !!!] Nuit ensemble ...
» [Deck joute]Baratheon Garde de Nuit à améliorer
» Nuit 1 : Bienvenue à Moulinsart !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Loups-Garous RPG :: Archives :: » Archives des Parties :: Partie 87 - Dark Souls-
Sauter vers: